lundi 21 mars 2016

Les chroniques de Dani Mega O'Malley, tome 2, Burned

Série "Coup de cœur"
Couverture de Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 2 : Burned

Quatrième de couverture:

« Ce soir, j'ai peut-être vaincu l'un des pires Unseelies de tous les temps, mais le silence et la désolation qui règnent dans ce qui était autrefois le coeur de Temple Bar me donnent le cafard. Je veux retrouver mon Dublin. Je veux que cette foutue glace disparaisse. Alors que je viens de faire halte, maussade, l'extrémité d'un objet dur et pointu se pose soudain dans mon dos. - Lâche ton épée, Dani, dit Mac derrière moi. »

L'avis d'Audrey:

Premier constat en refermant le roman, comment allons nous encore attendre aussi longtemps que J'ai lu nous offre la suite ?
C'est inhumain, autant d'attente entre chaque tome, pratiquement deux années. 
Inhumain que KMM nous mette l'eau à la bouche à chaque fois, fasse durer le suspense, mette ses personnages dans des situations toujours aussi incroyables et terriblement frustrantes et nous embarque, pour nous laisser encore une fois sur notre faim. 
C'est un art dont elle excelle et dont elle doit se délecter de ressortir à chaque tome. La vicieuse !!!!

Impossible pourtant d'être déçue. Je me suis régalée une fois de plus. Un tome pourtant très différent du premier, qui peut surprendre le lecteur s'attendant à retrouver l'ambiance et le langage de Dani. Car il faut bien l'avouer, malgré le titre, ce n'est pas réellement la suite "Des chroniques de Dani", mais plutôt la suite "Des chroniques de Mac". Cela n'en est pas moins captivant.

Effectivement, on peut émettre comme bémol l'absence de Dani dans ce nouveau volet. Deuxième volet d'une série dont elle est censée être l'héroïne. Ce tome est essentiellement centré autour de Mac, c'est le retour de notre héroïne chérie au détriment d'une Dani qui a disparu. Dani aura bien des soucis et nous la quittons l'espace de ce tome. J'espère pour mieux la retrouver plus tard, car pour ma part c'est une autre héroïne que j'affectionne particulièrement. Et j'avoue que son humour, son audace, sa franche naïveté m'ont manqué. 

Ce fut tout de même un léger bémol alors que j'ai eu tant de plaisir à retrouver Mac,  une de mes héroïnes préférées. Une Mac qui a un peu changé, mais qui est toujours aussi délurée et franche... Quant à Barrons, j'ai trouvé que KMM nous a offert une version "diet", un peu trop léger à mon gout. Il paraît effacé et laisse allègrement la place à d'autres mâles Alpha. Les joutes verbales électriques qu'il avait l'habitude d'entretenir avec Mac, tout comme leurs échanges silencieux succulents se sont fait plus rares et m'ont manqué. Mais pour les fans du personnage ne soyez pas trop déçu, le premier chapitre nous offre une formidable scène narrée par le ténébreux Jéricho lui-même, un moment torride où nous sommes dans sa tête et quelle surprise ! Je vous laisse découvrir.

Des surprises et des rebondissements il y en a des tas. Nous en apprenons plus sur la personnalité de Ryodan, et sur les autres neufs. Ainsi, nous quittons parfois la narration de Mac pour suivre les autres personnages de la série, Jo, Lor, Kat, Christian, les druides Mc Keltar... Je les adore tous. Tous avec leur histoire propre, leur personnalité souvent torturée, leur physique irréprochable. Tous avec cette volonté de s'accrocher à la vie. Et nous découvrons une petite nouvelle, Jada. un nouveau personnage féminin, haut en couleur qui fait de l'ombre à l'héroïsme et la beauté sans faille de Mac. Il faut bien l'avouer elle intrigue pas mal celle-là, ce qui promet pour la suite...
Le style est toujours impeccable, fluide, plaisant. Certains reprochent quelques longueurs, certes il y en a, mais pas déplaisantes à mon sens, juste là pour nous faire languir et nous donner envie de tourner les pages pour en savoir plus. 

Enfin, un tome je le disais plus haut, bien différent de Iced. Nous quittons la fraîcheur de Dublin, la fraîcheur des quatorze ans de Dani, et nous plongeons dans un monde "chaud bouillant", sensuel et sexuel à souhait. C'est le tome le plus torride depuis le début de toute la série. C'est clair, il porte bien son titre avec ses allusions sexuelles à chaque chapitre. Souvent assez drôles, jamais l'auteur n'use d'une once de vulgarité ou abuse de scènes choquantes ou gratuites. C'est toujours dans la dérision, l'amusement qu'elle nous offre des allusions ou scènes assez torrides. Cela est aussi lié avec le contexte post apocalyptique de l'histoire, où tous les personnages, véritables écorchés vifs, vivent ou survivent passionnément. 

Pour moi, c'est toujours un bonheur de me plonger dans un nouveau volet de cette incroyable aventure. L'épaisseur de chaque roman me semble bien mince, car à chaque fois je trouve que je n'en ai pas assez eu. En effet, un nouveau tome que j'ai lu en un clin d’œil, et qui m'a offert, comme d'habitude, des situations drôles, des personnages attachants, beaucoup de sensualité et de frustration... Et surtout une très vive envie d'avoir de nouvelles réponses et de continuer l'aventure à Dublin au milieu de cette joyeuse bande de fous.

J'espère que J'ai Lu ne va pas encore nous faire mariner des années pour la suite !!!



2 commentaires:

  1. hâte de retrouver Mac et Jericho..........Arfffffffffffff!
    Et cet univers si particulier et accrocheur depuis le début..Oui j'ai vraiment hête de le lire!La question c'est pourquoi je ne l'ai pas encore lu?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol moi aussi je me le demande :( haha

      Supprimer